Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 janvier 2022 1 24 /01 /janvier /2022 06:30

 

...à vous de jouer !

 

photoportiragnespassion@gmail.com

Groupe à la cave coopérative, du temps des comportes en bois!

 

Je viens de retrouver cette photo dans mes nombreuses archives

mais j'ignore la date et l'origine ?

Merci de nous aider

 

Partager cet article
Repost0
14 janvier 2022 5 14 /01 /janvier /2022 10:30

PORTIRAGNES Plage:

Un jour de  mer agitée,  nous a découvert les pyramides de béton souvenirs

de l'occupation allemande de fin 1942 au 22 août 1944...

 

(Prises de vue Fcn du 20 mars 2006)

 

Carte postale de Portiragnes  plage (des années 1960)

La mer a avancée de 30 mètres !!!

Partager cet article
Repost0
14 janvier 2022 5 14 /01 /janvier /2022 06:30

Fernand et Hugues à la Grande Maïre (Photo Fcn, 2008)

Partager cet article
Repost0
3 janvier 2022 1 03 /01 /janvier /2022 06:30

(Collection Fcn)

Redif.
Redif.

Redif.

Partager cet article
Repost0
29 décembre 2021 3 29 /12 /décembre /2021 06:30

I - Mars 2010 

II - Février 2018 

Mars 2010
Mars 2010
Mars 2010
Mars 2010
Mars 2010

Mars 2010

Févier 2018 (Archives photos Fcn)
Févier 2018 (Archives photos Fcn)
Févier 2018 (Archives photos Fcn)
Févier 2018 (Archives photos Fcn)
Févier 2018 (Archives photos Fcn)

Févier 2018 (Archives photos Fcn)

Partager cet article
Repost0
24 décembre 2021 5 24 /12 /décembre /2021 05:30

Noel 2016 place de l'Abrivado

Partager cet article
Repost0
10 décembre 2021 5 10 /12 /décembre /2021 06:30

Photos Fcn, le 21 décembre 2009
Photos Fcn, le 21 décembre 2009
Photos Fcn, le 21 décembre 2009
Photos Fcn, le 21 décembre 2009
Photos Fcn, le 21 décembre 2009

Photos Fcn, le 21 décembre 2009

Photos Fcn, le 22 décembre 2010
Photos Fcn, le 22 décembre 2010
Photos Fcn, le 22 décembre 2010
Photos Fcn, le 22 décembre 2010

Photos Fcn, le 22 décembre 2010

Partager cet article
Repost0
8 décembre 2021 3 08 /12 /décembre /2021 03:30

 

II - ROQUE - BASSE

 

 

Sur le bas côté gauche, Roque Basse la petite sœur ,paraissait se cacher timidement. On y accédait par une longue allée caillouteuse, bordée de magnifiques pins. On entrait dans la campagne en suivant un alignement de baraquements bas, réservés aux travailleurs qui y prenaient leur repas de midi.

Sur le côté droit un immense bâtiment,  avec un portail d'entrée ouvragé. En face l'habitation du " ramonet" logé à l année. Au centre de la grande cour la résidence du patron ( dont j 'ai oublié le nom )

L' ensemble peint en ocre donnait à la campagne une apparence de douceur, de charme.

Durant les périodes de travail intense, il régnait une animation besogneuse, dans toutes les vignes environnantes. Les pas des chevaux  et le bruit des roues de charrettes résonnaient. Les journaliers allaient et venaient et s' interpellaient. La période la plus animée était celle des vendanges. De partout surgissaient des femmes, des enfants qui s'éparpillaient dans les rangées de vignes.

Ça sentait bon le marc. Sur les bas côtés de l'allée  à l'ombre des pins on s'asseyait à même le sol pour manger son casse croûte sorti du panier ou de la musette

 L' ambiance était à la joie, on oubliait la fatigue, la chaleur.

 

Émergeant de mes lointains souvenirs je décide de descendre voir.

Au fur et à mesure que j avance sous l'allée de pins mon cœur se serre, bon nombre d'arbres sont tombés et gisent,secs dans les ruisseaux envahis d' herbe.

Alentour plus aucune vigne, seulement la terre ocre à l'infini.

J arrive au niveau des baraquements, je pousse des portes ouvertes, à l’intérieur des amas de planches en désordre, poussiéreuses.

Partout le silence, l abandon. Une chaîne barre l ' entrée de la cour. Je passe dessous.

Je me retrouve au milieu, de la cour tournant sur moi même, n' en croyant pas mes yeux.

La campagne est abandonnée, visiblement depuis longtemps. Elle ressemble à un village fantôme comme on en voit dans les westerns.

La pendule arrêtée, les volets fermés, délavés, pas de chien qui aboie pour donner à penser que quelqu'un vit ici.

La tristesse m'étreint, l'angoisse la peur aussi.

Je remonte dans ma voiture  me disant qu'il est bien dommage de laisser inutile un bien pareil.

 

Merci J.D

 

 

Archives Fcn 2013
Archives Fcn 2013
Archives Fcn 2013
Archives Fcn 2013

Archives Fcn 2013

Partager cet article
Repost0