Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 mars 2015 4 12 /03 /mars /2015 11:30

Démarrage des travaux de restauration du cordon dunaire et de la plage de Vias (suite)

La restauration du cordon dunaire lancée aujourd’hui est une opération d’intérêt public majeur.

Les travaux vont permettre de recréer une plage, véritable espace public accessible à tous, avec pour objectifs principaux de :

- préserver l’environnement du littoral avec la restauration d’une continuité écologique favorable au développement des espèces et à la préservation de la biodiversité ;

- limiter les effets de l’érosion sur Vias et les communes littorales jusqu’à l’embouchure de l’Orb ;

- réduire le risque de submersion marine avec le renforcement du cordon dunaire et la reconstitution d'un fonctionnement naturel du littoral, aujourd’hui compromis par la mise en place anarchique de protection en dur, améliorant ainsi la protection des biens et des personnes

- reconstituer un espace balnéaire et un sentier littoral accessible à tous, pour préserver l’offre touristique, moteur économique essentiel à ce territoire.

Conduite de manière concertée, l’opération est prévue pour se dérouler en plusieurs phases successives.

Les premiers travaux vont être menés de sorte que les usagers puissent profiter de la nouvelle plage dès le début de l’été 2015.

Ils permettront la suppression des enrochements et la restauration du cordon dunaire, l’aménagement d’une plage conséquente par un important rechargement en sable et le réalignement du trait de côte sur celui de Portiragnes, qui n'a pas été artificialisé. Le sable de rechargement sera extrait en mer au large de Valras, et acheminé par voie maritime. Le nouveau cordon sera protégé avec des ganivelles et une végétation adaptée. L’aménagement d’un sentier littoral piéton et cyclable permettra une circulation de bord de mer qui n'existait plus.

Cette 1ère phase concerne 900m sur les 3,4 kms que compte le littoral de Vias Ouest, le reste du linéaire ayant vocation à être aménagé lors d’une phase ultérieure. Privilégiant la concertation, l’Etat et la communauté d’agglomération ont en effet décidé de conduire l’opération en accord avec les propriétaires fonciers concernés, qui ont tous donné leur accord, l'acquisition des surfaces nécessaires à la réalisation de cette 1ère phase de travaux s'étant faite dans le cadre de négociations à l'amiable, avec l’appui de la SAFER.

A toutes les étapes, priorité a été donnée à la préservation de l’environnement.

L’opération a fait l'objet d'une enquête publique favorable à l'été 2013 et a obtenu toutes les autorisations administratives nécessaires (Déclaration d'Intérêt Général et Autorisation Loi sur l'Eau). Elle a fait l’objet d’études poussées afin que l’environnement soit préservé lors de la phase de réalisation des travaux. Ainsi, par exemple, le transport maritime du sable, après dragage, a été préféré au transport terrestre un temps envisagé, et ce afin de protéger l’habitat des espèces en place.

Suite à la suspension par le tribunal administratif de Montpellier, statuant en référé, de l’arrêté de dérogation aux interdictions relatives aux espaces protégées, un nouvel arrêté préfectoral a été édicté qui a intégré les remarques du tribunal après avoir fait l’objet au préalable d’un nouvel avis favorable du Conseil National de Protection de la Nature (CNPN).

Ces travaux s’inscrivent dans une stratégie de gestion intégrée et cohérente à l’échelle du littoral méditerranéen.

Cofinancée à hauteur de 77,9 % par l’Europe, l’Etat, le Département et la Région et pour les 22,1 % restants par la Communauté d’Agglomération Hérault Méditerranée, l’opération, d’un montant total de 8,4 Meuros, repose sur les mêmes principes que celle de reconquête du lido de Sète à Marseillan, également inscrite dans le Contrat de Plan Etat-Région. Ces derniers travaux ont démontré leur bien-fondé, tant sur le plan de protection du littoral (puisqu’ayant très bien résisté aux derniers phénomènes de tempêtes) que sur le plan environnemental et économique compte tenu de la nouvelle attractivité du site.

En raison du caractère concluant de l’expérience du système de protection du lido de Sète à Marseillan, la mise en place de techniques de protection douce immergées au large de Vias et de Portiragnes, fera l’objet d’une étude technique par l’Etat et la Communauté d’Agglomération Hérault Méditerranée dans le cadre de la 2ème phase de travaux, et ce de manière complémentaire à la restauration du cordon dunaire.

(Source CAHM)

Préparation du transport du sable par la mer sur les plages de Portiragnes
Préparation du transport du sable par la mer sur les plages de Portiragnes
Préparation du transport du sable par la mer sur les plages de Portiragnes

Préparation du transport du sable par la mer sur les plages de Portiragnes

Photos Fcn, 2 mars 2015
Photos Fcn, 2 mars 2015
Photos Fcn, 2 mars 2015

Photos Fcn, 2 mars 2015

 

 

A suivre...

Partager cet article

Repost 0
Published by Portiragnes Passion - dans Villages voisins
commenter cet article

commentaires